Mise à jour du blog de mi-2021

Publié le Catégorisé comme Le blog Un commentaire sur Mise à jour du blog de mi-2021

À propos de la première version du site.

Lorsque j’ai relancé un blog fin 2019, j’avais envie de découvrir quelque chose de neuf pour motoriser le site et je me suis tourné vers Ghost que j’avais aidé à traduire sur Transifex en 2016 suite à l’appel à la communauté effectué par Aileen Nowak (on avait même réussi à faire du français la langue la mieux traduite avant que le projet ne soit stoppé).

À l’époque Ghost était très intéressant et clairement en avance sur WordPress concernant l’expérience éditoriale. Plus de 2 ans avant que Gutenberg ne voit le jour, Ghost disposait déjà d’un éditeur moderne, intuitif et compatible avec markdown. L’édition du contenu était alors bien plus agréable que sur TinyMCE embarqué par WordPress.

Et puis j’ai toujours été curieux, tester un CMS différent basé sur un stack Node.JS m’intriguait et je n’ai pas été déçu par les performances et la stabilité pendant la période d’utilisation du CMS.

Cependant j’ai décidé de revenir à mon premier coup de cœur : WordPress.

Ghost reste un système de gestion de contenus intéressant, mais le CMS a progressivement évolué pour répondre aux besoins d’une niche très spécifique : les créateurs et éditeurs de contenus indépendants sur abonnement (podcasteurs, blogueurs, journalistes, etc…). Ghost se positionne clairement en concurrent de Substack, Revue, Patreon ou encore Medium depuis sa version 4.0.

C’est un choix stratégique intéressant mais qui ne me correspond pas du tout. Je comprends qu’à force de plafonner à 0.1% du marché, John O’Nolan et son équipe aient choisi de ne plus se comparer à WordPress et qu’ils aient commencé à se créer une place spécifique sur le marché des CMS en ciblant une clientèle en pleine croissance, notamment aux États-Unis.

Et pendant ce temps-là chez WordPress.

Entre fin 2019 et mi-2021, la majorité des releases de Ghost n’a rien amélioré à mon utilisation du CMS. Même si l’expérience de publication restait agréable, je ne pouvais m’empêcher de me questionner concernant les ajouts de nombreuses fonctionnalités marketing (paywall, newsletter, analytics, membership, feedback, referral program, etc…) dont je n’avais absolument pas besoin.

Et pendant ce temps-là, du côté de WordPress ça s’est soudainement mis à bouger avec l’arrivée de Gutenberg dans WordPress 5.0 (sorti le 6 décembre 2018). Malgré un démarrage très (très) mal géré qui a généré beaucoup de frustration au sein de la communauté, le projet a progressivement mûri et les aspérités sont tour à tour gommées pour laisser place à un excellent produit qui a modernisé la façon de créer et de publier du contenu sur un site !

C’est ce qui m’a décidé à revenir sur WordPress, ce nouvel éditeur est finalement assez proche dans son aspect fonctionnel de l’éditeur de Ghost qui m’avait tant impressionné lorsque je l’avais découvert il y a 5 ou 6 ans.

Gutenberg pour moi c’est un peu l’éditeur de Ghost mais qui profite de la force de la communauté créative de WordPress. D’ailleurs le rythme des mises à jour est tout simplement impressionnant, à tel point que je n’ai pas réussi à tenir de compte sur le fichier du changelog ! On peut dire que Gutenberg est devenu un produit à part entière au sein de l’écosystème WordPress tant les releases s’enchaînent à un rythme qui est impossible à suivre pour le commun des mortels !

Si ça vous intéresse, voici quelques liens utiles :

Malgré les questionnements légitimes et les critiques du projet, Gutenberg promet de changer la façon dont des millions de personnes travaillent et publient des contenus sur internet dans le monde entier et c’est un sacré challenge qui mérite du respect. Peu d’organisations open source ont la capacité d’influencer et d’améliorer la façon dont l’information est librement mise à disposition et j’ai hâte de voir ce que les prochaines étapes du projet Gutenberg permettront.

D’ailleurs la v1 de l’édition complète de site (Full Site Editing) est arrivée avec la version 5.8 sortie il y a quelques semaines promet de secouer le petit monde des développeurs et designers de thèmes. J’ai hâte de voir des thèmes embarquer ces nouveautés, mais aussi des librairies de blocks et de patterns pour Gutenberg !

Et que dire de la roadmap ? Une fois que l’implémentation du FSE sera terminée (phase 2 actuelle), l’équipe de Gutenberg annonce des améliorations conséquentes des outils de collaboration (phase 3) puis rien d’autre qu’un focus sur la prise en charge du multilingue (phase 4) ce qui serait une évolution majeure et trèèèèèèès attendue (WordPress sera-t-il un jour aussi performant que ses concurrents Drupal ou EZPublish pour la gestion de multisites multilingues ???).

Parlons de la nouvelle version de jasonna.de.

Bien, je pense avoir fait le tour de la question. Exit Ghost, bon retour WordPress. Mais concrètement ?

Mon idée était de repasser sur WordPress en utilisant uniquement des outils ne me demandant pas (ou peu) d’intervention. Je ne suis pas développeur. Passer un peu de temps à bidouiller : pourquoi pas. Mais je ne souhaite pas passer mon temps à faire de la maitenance. Je préfère dédier mon temps à écrire, modifier et publier du contenu (c’est un peu le but d’un blog).

Depuis la création de mon premier commit WordPress, j’avais également envie d’avoir un site qui suive le canal des versions nightly (= les versions itératives qui précèdent la mise en ligne d’une version stable).

Et puis je voulais quelque chose de simple à maintenir tout en restant moderne, je me suis naturellement tourné vers le dernier thème officiel de WordPress (qui pour une fois ne me semble pas être uniquement conceptuel) : Twenty Twenty-One.

Pour résumer, voici ce qu’il y a sous le capot :

  • WordPress en version nightly (actuellement la version installée sur ce blog est la v.5.9-RC3-52601).
  • Le thème Twenty Twenty-One. Que j’ai tweak à l’aide du plug-in Twentig.
  • Une poignée de plug-ins, tous gratuits et issus du repository public de WordPress.org.
  • Quelques snippets simples ajoutés au child theme du site.
  • Un nouvel hébergement chez O2Switch (bye-bye DigitalOcean que je n’utilisais que pour son support avancé de Ghost).

Et ensuite ?

Le site reste clairement une base de départ à perfectionner, il est loin des standards que je souhaite atteindre et n’est pas encore complet.

J’ai déjà noté plusieurs sujets que je souhaite faire évoluer à l’avenir :

  • Performances : sans être catastrophique, je peux clairement faire mieux. Actuellement il n’y a ni cache, ni minification, ni améliorations particulières. Je vais sûrement tester LiteSpeed Cache qui est activé côté serveur par O2Switch, si les résultats ne sont pas probants je repasserai sur WP Rocket.
  • Référencement : même combat que pour les perfs. Je n’ai pas encore pris le temps d’aller bien loin, il manque plein de choses pour l’accessibilité également. Et je ne parle pas du plan de redirection qui est clairement manquant.
  • J’ai listé quelques idées de blocks Gutenberg qui apporteraient des mises en forme intéressantes sur certains articles. Un truc marrant que j’aimerais faire serait d’avoir un block qui affiche un gif différent à partir d’une galerie à chaque rechargement de la page. Si quelqu’un connaît un block qui fait déjà la même chose, ça m’intéresse ! 👋
  • Quelques évolutions sont aussi prévues (ne pas afficher le nombre de commentaires lorsqu’il n’y en a pas dans l’archive du blog par exemple, ajouter le temps de lecture d’un post, des custom fields pour alerter de l’âge important d’un article ou d’une mise à jour récente du contenu, …).

J’espère que ce nouveau site vous donnera envie de revenir lire de nouveaux contenus plus régulièrement. Au final, c’est surtout ça la nouveauté : avoir trouvé des sujets et des raisons de publier plus régulièrement ! 😊

Publié le
Catégorisé comme Le blog

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :